NOTRE ÉQUIPE

Rencontrez notre équipe permanente

Catherine Avard _Protecterre FUSA

Catherine Avard

Conseillère FUSA

Je suis agronome de formation, spécialisée en éco-alimentation et développement rural. Depuis plus de 10 ans, je m’implique dans la mise en marché de produits locaux et l’éducation relative à l’éco-alimentation. Les FUSA sont plus que nécessaires en ce moment au Québec, et je suis fière de participer à ce mouvement de fond. 

En joignant l’équipe de Protec-Terre en juin 2017, j’espérais pouvoir ainsi participer aux avancées en innovation sociale et agricole au Québec. Après une année passée à suivre des projets de FUSA et à développer une boite à outils d’accompagnement, je suis extrêmement stimulée pour la suite des choses. J’ai l’honneur d’accompagner des pionniers du bio au Québec dans la concrétisation de leur vision de la terre comme d’un bien commun à protéger. J’ai la vive certitude que les compétences développées, combinées à mon profond désir de mettre en pratique du mieux possible mes valeurs écologiques, me permettront de réaliser un travail efficace sensible. » 

Louis Béchard

Louis Béchard

Agent de développement

Ayant un fort intérêt pour la protection de l’environnement et l’agriculture biologique, Louis détient une maîtrise en environnement et développement durable ainsi qu’une formation en ingénierie électrique et énergie renouvelables. Curieux et indomptable touche-à-tout, son parcours professionnel peu linéaire ainsi que ses diverses implications lui ont permis d’acquérir plusieurs compétences et connaissances qui s’ajoutent et solidifient l’équipe de Protec-Terre. 

Fort de ses expériences, il s’évertue à contribuer à des projets innovants et régénératifs qui permettront de construire des solutions d’avenir. Louis se rallie à ceux qui croient que le modèle des FUSA est l’une des avenues prometteuses qui permettra non seulement de davantage promouvoir l’agriculture biologique, mais également de protéger et de conserver à perpétuité le patrimoine agricole biologique québécois en s’assurant que la vocation de ces terres reste immuable en plus de les retirer du marché spéculatif. 

 

Johanne Larouche Protecterre_Communications

Johanne Larouche

Communications

En tant que spécialiste de la communication, elle a rejoint récemment les rangs de Protec-Terre. Son parcours académique et professionnel est marqué par une passion profonde pour le développement durable et les enjeux environnementaux.

Diplômée en Marketing et en Commerce électronique, elle amène un bagage de connaissances acquises au fil du temps et communiquer efficacement et promouvoir les valeurs qui lui tiennent à cœur. Avec une expérience antérieure dans les domaines de l’économie sociale, du tourisme et du développement international, il a acquis une perspective globale sur les défis auxquels notre planète est confrontée.

Son engagement en faveur du développement durable et de la préservation de l’environnement est au cœur de son identité personnelle et professionnelle. Protec-Terre représente la convergence de ses intérêts et de ses valeurs, lui permettant de contribuer activement à la sauvegarde des terres agricoles, une cause qui lui tient particulièrement à cœur.

 

 

Et le Conseil d'administration

Hubert Lavallée Président _ Protecterre

Hubert Lavallée

Président

Hubert croit qu’une saine alimentation est à la base d’une bonne santé. C’est pour cette raison que lui et sa conjointe ont décidé de nourrir leur famille le plus possible à partir d’aliments biologiques produits localement depuis une vingtaine d’années. Cela l’a amené à joindre Protec-Terre et à travailler au renforcement de la production agroécologique de proximité au Québec. Membre du conseil d’administration depuis 2004, Hubert en assume les responsabilités de président depuis 2008. Ingénieur de formation maintenant retraité, Hubert a travaillé dans le domaine de l’efficacité énergétique et de l’environnement sain dans les bâtiments.











Dominique Vignola

Dominique Vignola

Trésorier, C. A.

Récemment retraité et détenant une formation en agronomie, j’ai œuvré toute ma carrière à l’établissement d’entreprises pérennes dans le secteur agricole et agroalimentaire notamment auprès de la relève agricole. Depuis mes débuts à la Financière agricole du Québec au milieu des années 70, l’agriculture a fait des pas de géants généralement dans le bon sens parfois dans le mauvais. La mondialisation « à tous crins » amène le pendule au plus loin de sa course. L’agriculture locale et les circuits courts doivent s’imposer comme le modèle à privilégier pour nourrir notre population et la sensibiliser à la nécessité de s’alimenter sainement. Sans compter qu’il n’y a rien d’écologique à faire voyager tous ces produits vivants sur des milliers de kilomètres. L’arrivée du modèle de production biologique intensive pave la voie à un essaimage d’une multitude de petites fermes pérennes dans tous les milieux du Québec. Mais, pour ce faire, elles doivent avoir accès à des fonds de terre et ce à long terme.
Protec-Terre s’inscrit parfaitement dans ce mouvement et j’aimerais pouvoir y apporter mon humble contribution pour le mieux-être de tous.

cropped-Protecterre_Logo_RGB_Secondaire_Charcoal-1-1.png

Jessica Leblanc

Administrateur

Depuis de nombreuses années, elle réfléchit à la mise en œuvre de projets collectifs à travers des instruments de droit privé. 

Comme chercheure, cet intérêt l’a amené à explorer les communs, la propriété collective et les fiducies d’utilité sociale. 

Après avoir passé le barreau du Québec et travaillé pendant deux ans pour la Cour d’appel du Québec comme avocate recherchiste, elle est embauchée par TIESS (Territoires innovants en économie sociale et solidaire) comme chargée de projet afin d’étudier la mise en œuvre de fiducies d’utilité sociale appliquées au domaine immatériel des données numériques. Elle pratique également le litige civil avec une avocate de pratique privée. 

Son intérêt pour Protec-Terre tient principalement à sa mission de préserver le patrimoine agricole biologique et à son audace de proposer une solution innovante qui rompt avec la propriété privée. Elle croit fermement au potentiel des fiducies d’utilité sociale pour transformer notre rapport au monde et au territoire que nous habitons. 

 

Samuel Paquette

Samuel Paquette

Secrétaire, C.A

C’est la volonté de penser des économies durables à échelle humaine ainsi que des façons conviviales d’habiter le monde qui me pousse dans l’aventure de Protec-terre. Pour moi, les fiducies d’utilité sociale représentent une façon pérenne et novatrice d’extraire du marché et de la spéculation les biens les plus importants à la satisfaction des besoins humains et d’entrevoir un nouveau point d’équilibre inter-espèces. Cette évolution juridique n’est encore que peu connue et utilisée cependant qu’elle possède un potentiel énorme pour favoriser une transition socio-écologique juste et durable. Ainsi, je me suis joint à Protec-terre pour contribuer de façon concrète à une organisation qui fait une différence réelle dans la réalité agricole québécoise et vers un changement de paradigme dans notre façon d’entrevoir les rapports de propriété. Par ailleurs, je suis étudiant à la maîtrise en sociologie à l’Université Laval, travaillant à l’élaboration d’un projet de recherche sur la gouvernance des fiducies d’utilité sociale agroécologiques, essayant de comprendre notre rapport complexe à l’horizontalité et à la représentativité dans nos institutions à vocation sociale. 

  

 

 

Marie Lacasse

Marie Lacasse

Administrateur, C.A

J’ai travaillé pendant 16 ans au sein d’une coopérative de producteurs en éco-alimentation. Au cours des 20 dernières années, j’ai pu acquérir des expériences variées en agriculture biologique, développement durable, développement du territoire et concertation. J’ai fait partie de différents conseils d’administration d’organismes de développement local et régional.

Je suis actuellement conseillère en gestion de projets stratégiques au Conseil québécois de la coopération et de la mutualité depuis 2019. Dans ce cadre, je m’implique dans des dossiers coopératifs en agroalimentaire, en santé, en habitation, en économie circulaire et tout ce qui touche le financement participatif par le milieu.

Je suis une amoureuse de la nature, bien que l’eau ou les mains dans la terre, j’ai un faible pour toutes les plantes qui nous nourrissent. M’impliquer à travers Protec-Terre est un geste concret pour la protection du patrimoine agroécologique du Québec. 









Lucie St-Gelais

Administrateur, C.A

Elle a une première formation technique en chimie industrielle—option analyse.

Plus tard, elle poursuit des études en administration des affaires et obtient un baccalauréat et un MBA de l’Université Laval ainsi qu’un certificat de l’ÉNAP pour Femmes cadres dans le projet Femmes de Sommet.

Dans sa pratique professionnelle, elle a œuvré dans les domaines de l’enseignement (Université Laval), de la santé (CSSS), de l’environnement (BAPE) et de la philanthropie (Fondations communautaires du Canada). 

Consultante, depuis plus de 20 ans, elle a réalisé des activités telles que :  rédaction de plans d’affaires, préparation de diagnostics organisationnels, planification stratégique, implantation de la qualité totale, sélection, formation et évaluation de personnel, support à la prise de décision et animation de réunions, pour différents types d’organisations au Québec.  

Ses engagements dans la communauté se retrouvent dans les milieux de la coopération, l’environnement, la santé et les services sociaux, les loisirs et les sports, les sciences et l’éducation, l’emploi et l’économie, l’engagement citoyen et le mentorat pour une implication dans plus d’une trentaine d’organisations. 

Protecterre Logo - beige 2024

Marinette Billaud

Administrateur, C.A.

Travailleuse sociale en Suisse auprès des personnes handicapées et leurs familles, j’ai travaillé de façon particulière à un comité pour la construction d’un Centre pour IMC (infirmes moteurs cérébraux). 

Au Québec, j’ai travaillé en service social en milieu défavorisé, scolaire et médical, avec les parents et les professeurs. Je me suis impliqué aussi au comité de la condition féminine au CSSMM (Centre des Services sociaux Montréal Métropolitain). Je suis maintenant à la retraite depuis 1997. 

Depuis 2003, je suis partenaire de la ferme Cadet Roussel pour des paniers de légumes en ASC. Je suis devenue membre du conseil d’administration de Protec-Terre en 2005 pour créer la première fiducie d’utilité sociale agroécologique (FUSA) et protéger la terre à perpétuité, en participant à la création des documents juridiques. J’ai un grand intérêt pour la protection de l’environnement et l’agriculture biologique de proximité. 

Depuis ma formation en service social, j’ai aussi développé un intérêt pour l’anthroposophie, l’éducation auprès des personnes avec des déficiences mentales et par la suite l’agriculture biodynamique.

 





Retour en haut