L'équipe

Le conseil d'administration

Hubert Lavallée - Président

Hubert croit qu’une saine alimentation est à la base d’une bonne santé. C’est pour cette raison que lui et sa conjointe ont décidé de nourrir leur famille le plus possible à partir d’aliments biologiques produits localement depuis une quinzaine d’années. Cela l’a amené à joindre Protec-Terre et à travailler au renforcement de la production agricole écologique de proximité au Québec. Membre du conseil d’administration depuis 2004, Hubert en assume les responsabilités de président depuis 2008. Il est aussi membre fondateur de la Fondation pour le foncier solidaire, une fondation qui vise à amasser des fonds pour les projets de fiducies foncières agricoles (FFA) et aussi de fiducies foncières communautaires (FFC) en milieux urbains. Ingénieur de formation, Hubert a travaillé dans le domaine de l’efficacité énergétique et de l’environnement sain dans les bâtiments.

 

 

 

Charles Arpin - Vice président

 

 

 

 

 

Réal Carpentier - Secrétaire-Trésorier

Depuis de nombreuses années, je suis intéressé par une alimentation saine et biologique et l’organisation sociale du milieu agricole québécois. Ainsi, lorsque j’ai découvert l’intention des fondateurs de Protec-Terre de créer une FFA avec la ferme Cadet Roussel, je suis devenu membre actif de l'organisme à travers les « parts sociales vertes » le 1er mai 1999 et depuis mars 2017 en tant que secrétaire-trésorier du conseil d’administration de Protec-Terre.

 

 

 

 

 

Dominique Vignola - Administrateur

Récemment retraité et détenant une formation en agronomie, j’ai œuvré toute ma carrière à l’établissement d’entreprises pérennes dans le secteur agricole et agroalimentaire notamment auprès de la relève agricole. Depuis mes débuts à la Financière agricole du Québec au milieu des années 70, l’agriculture a fait des pas de géants généralement dans le bon sens parfois dans le mauvais. La mondialisation « à tous crins » amène le pendule au plus loin de sa course. L’agriculture locale et les circuits courts doivent s’imposer comme le modèle à privilégier pour nourrir notre population et la sensibiliser à la nécessité de s’alimenter sainement. Sans compter qu’il n’y a rien d’écologique à faire voyager tous ces produits vivants sur des milliers de kilomètres. L’arrivée du modèle de production biologique intensive pave la voie à un essaimage d’une multitude de petites fermes viables dans tous les milieux du Québec. Mais, pour ce faire, elles doivent avoir accès à des fonds de terre et ce à long terme.
Protect-terre s’inscrit parfaitement dans ce mouvement et j’aimerais pouvoir y apporter mon humble contribution pour le mieux-être de tous.

 

 

Estelle Le Houx - Administratrice

Estelle Le Houx, Bac. en nutrition, 1980, Université de Montréal, MBA 1994 HEC Montréal.
Mme Le Houx est une fidèle membre de Protec-Terre depuis 2008, elle a participé aux différentes étapes de la création de la FUS de la Ferme Cadet-Roussel. La protection des terres agricoles lui tient à cœur, elle la conçoit comme un facteur majeur de santé publique  grâce  à  l’accès à des aliments sains, un maintien d’un environnement sain et l’équité envers les producteurs locaux.
Mme Le Houx, a travaillé alternativement dans les milieux d’affaires (associée dans une firme de logiciel, conseillère en gestion) et de la santé (hôpitaux et santé publique). Actuellement elle travaille depuis plus de 10 ans à l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal.

 

 

 

Marinette Billaud - Administratrice

Travailleuse sociale en Suisse auprès des handicapés et leurs familles. Ai travaillé de façon particulière à un comité pour la construction d’un Centre pour IMC (infirmes moteurs cérébraux) où j’ai participé à cette occasion, aux négociations pour obtenir des subventions de l’Assurance-Invalidité (AI). Au Québec, j’ai travaillé en service social en milieu défavorisé, scolaire et médical, avec les parents et les professeurs. Je me suis impliqué aussi au Comité de la Condition féminine au CSSMM (Centre des Services sociaux Montréal Métropolitain). Je suis maintenant à la retraite depuis 1997. Parmi mes autres implications, j’ai participé à la mise en place (avec un comité multidisciplinaire) d’un Protocole de Prévention de la violence et des agressions sexuelles dans les activités de sport et loisirs en Montérégie.
Depuis 2003, je suis partenaire de la Ferme Cadet Roussel pour des paniers de légumes en ASC. Je suis devenue membre du conseil d’administration de Protec-Terre en 2005 pour créer une Fiducie d’utilité sociale (FUS) et protéger la terre à perpétuité, en participant à la création des documents juridiques. J’ai un grand intérêt pour la protection de l’environnement et l’agriculture biologique de proximité. Depuis ma formation en service social, j’ai aussi développé un intérêt pour l’anthroposophie, en éducation auprès des personnes déficientes mentales et par la suite par l’agriculture biodynamique.