Entrevue 3 mai AgroQuébec

Bulletins

Nos bulletins de nouvelles:

Bulletin spécial La FUSA Sageterre a besoin de vous

Bulletin mars 2019

Bulletin spécial octobre 2018

Bulletin septembre 2018

Bulletin avril 2018

Bulletin janvier 2018

Bulletin août 2017

Bulletin Spécial mai 2017

Bulletin de mai 2017

Bulletin de mars 2017

Bulletin de novembre 2016

Bulletin d'octobre 2016

Bulletin d'août 2016

Bulletin de juillet 2016

 

Vous désirez rester au fait de nos activités? Inscrivez-vous à notre bulletin de nouvelles!

 

Dernier bulletin

Bulletin mars 2019

Chers amiEs et sympathisantEs,

Au menu dans ce bulletin de nouvelles:

Bonne lecture!

Date de l’assemblée générale
 
À vos agendas ! Notre assemblée générale annuelle se tiendra le :
Samedi 13 avril 10h à Montréal
 
Tout d’abord nous voulons remercier tous ceux qui ont répondu à notre sondage en prévision de notre AGA.
Les réponses au sondage nous ont indiqué que ces options fonctionnaient pour le plus grand nombre de répondants. Pour ceux qui souhaitaient nous voir à l’extérieur de Montréal, nous espérons que cette information vous consolera :
Cette année, nous nous joindrons à nos amis de l’organisation À nous les quartiers dans le cadre de leur Colloque qui se tiendra du 12 au 14 avril 2019. Ils ont la gentillesse de nous accueillir et de nous offrir le repas après notre AGA. C’est donc une belle occasion de se rassembler, de faire des rencontres et de participer à cet événement. C’est gratuit en plus !
Plus de détails sur le Colloque ici : https://www.facebook.com/events/415053559320997
 
Une invitation officielle avec la confirmation du lieu et les documents pour l’AGA suivra dans les prochains jours.
 
 
Projets de FUSA
 
L’automne dernier nous célébrions la création d’une 3ème FUSA québécoise sur les terres de la ferme de Arpents roses dans Lanaudière (FUSA des Vallons d’En-Haut). Voici quelques mots sur 3 autres projets de FUSA que Protec-Terre accompagne et sur le point d’aboutir.
 
FUSA du 9ème rang en Estrie : Le projet concerne une terre de 36,1 ha située à environ 6 km à l’est de Coaticook. Cette terre comporte des sections cultivables, de la forêt ainsi que des milieux humides. Le propriétaire entend préserver les milieux naturels ainsi que permettre l’usage des sections cultivables pour la relève agricole ou encore pour des fins éducatives en collaboration avec une école d’agriculture locale. La collaboration de la MRC, d’organismes de conservation et de plusieurs autres acteurs locaux est primordiale au succès de ce projet. Protec-Terre accompagne le projet qui en est à l’identification de fiduciaires pour ensuite procéder à la signature de l’acte de fiducie qui mènera au transfert de la terre au courant des prochains mois.
 
FUSA SageTerre dans le bas Saint-Laurent : Fondée en 2004 par Jean Bédard et Marie-Hélène Langlais, la ferme SageTerre est avant tout une création collective de membres actifs à plus ou moins long terme, de volontaires et de visiteurs. La ferme se veut un lieu de création d’un style de vie nouveau, alternatif, fertile. Une œuvre d’art en évolution, dynamique et inspirante. Le résultat d’une pensée consciente en plein essor, de gens désirant plus que tout collaborer, en réponse à un environnement trop souvent compétitif. Accompagné par Catherine Avard, le projet de FUSA se veut donc écologique par une recherche d’actions visant l’amélioration concrète des conditions de vie de toute la communauté du vivant. Le projet en est à ses dernières révisions avant de passer devant notaire.
 
FUSA Talanoa dans Vaudreuil-Soulanges : Le projet de FUSA Talanoa a la particularité de comprendre un volet d’habitation communautaire en plus d’une entité agricole et de promouvoir la sociocratie comme mode de gouvernance. Le constituant n’est pas ici le propriétaire agricole voulant préserver sa terre, mais bien un groupe de citoyens désireux de créer un modèle de cohabitat relié à une production de produits agro-écologiques destinés à la communauté. L’achat de la terre devrait être conclu sous peu, le comité constituant en est à constituer un conseil fiduciaire qui lui permettra de passer à l’action pour créer la FUSA et mettre en branle la construction/rénovation de bâtiments et la préparation du sol pour une agriculture écologique.
 
 
Diffusion et réseautage
 
Protec-Terre se garde occupé avec ses activités de réseautage. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, nous avons ajouté un calendrier d’événements sur la page d’accueil de notre site Web. Vous y trouverez les informations relatives à des activités connexes aux nôtres ou encore les activités que nous animons. http://www.protec-terre.org/
Voici un aperçu des évènements auxquels des représentants de Protec-Terre ont participé au cours de derniers mois et ceux que nous organisons dans les semaines à venir :
 
Passés

Octobre 2018 - Agri-rencontre de Montmagny - Présentation du modèle des FUSA par Catherine Avard
Octobre 2018 - Conférence de presse - Protec-Terre annonce le développement d'une boite à outils d'accompagnement et de formation de FUSA.
Novembre 2018 - La table des idées - Colloque du Réseau pour une alimentation durable. Protec-Terre a été panéliste sur un atelier portant sur la transition des pratiques agricoles au Québec.
Novembre 2018 - Rencontre Protec-Terre et la direction de la FRAQ
Novembre 2018 - Atelier de discussion AU-LAB - Participation de Protec-Terre à un atelier de discussion sur l'accès aux espaces pour la production alimentaire en zone urbaine à Montréal.
Novembre 2018 – Kiosque au Rendez-vous automnal de la CAPÉ dans Lanaudière
Décembre 2018 – Webinaire organisé par le Réseau des milieux naturels où Hubert Lavallée de Protec-Terre a illustré la complémentarité entre la protection de terres agricoles agro-écologiques et la préservation de milieux naturels.
Janvier 2019 - Kiosque de Protec-Terre au Salon de l'établissement agricole de Chaudières Appalaches
Février 2019 – Présence à l’AGA de l’Union Paysanne
Février 2019 – Exposant au Salon de l’établissement en agriculture à Sainte-Marie de Beauce.

 
À venir

Mars 2019 - Fête des semences de Québec.
Mars 2019 - Formation sur les fiducies foncières en Gaspésie
Mars 2019 – Participation au Symposium sur les sols vivants au Marché Bonsecours à Montréal
Avril 2019 – AGA de Protec-Terre dans le cadre d’un colloque sur les fiducies foncières communautaires organisé par le collectif À nous les quartiers
Automne 2019 - Conférence sur les FUSA à l’intention des notaires de la région de Québec et des étudiants organisée par la faculté de droit de l’université Laval

 
 
À propos de la politique bioalimentaire 2018-2025 : Alimenter notre monde
 
« Le secteur bioalimentaire est stratégique pour le Québec en raison de son rôle de premier plan au regard de l’alimentation, de son apport au développement économique et des régions ainsi que de sa contribution à la mise en valeur des territoires. »

La politique bioalimentaire propose une vision 2025 : alimenter notre monde avec un secteur bioalimentaire prospère, durable, ancré sur le territoire et engagé dans l’amélioration de la santé des Québécois.
 
La destination à atteindre repose sur :
1. Des ambitions

  • Maintenir un haut niveau de confiance des consommateurs
  • Développer un secteur bioalimentaire prospère et durable

2. Des défis

  • Répondre aux attentes des consommateurs à l'égard de la santé et de l’environnement
  • Accroître les activités des secteurs de production des pêches et de transformations alimentaires au Québec
  • Accroître la présence des produits bioalimentaires d’ici sur les marchés du Québec, du Canada et de l’étranger

3. Des cibles

  • Investir, ajouter 10 milliards de dollars de contenu québécois
  • Implanter des pratiques d’affaires responsables
  • Doubler la superficie en production biologique
  • Augmenter les volumes de produits aquatiques québécois certifiés
  • Améliorer la valeur nutritive des aliments transformés au Québec

 4. Des vecteurs de croissance
Aliments biologiques, les marchés extérieurs, les produits ambassadeurs, la restauration, l’alimentation santé, les pratiques écoresponsables et l’achat de proximité.
 
La politique repose sur le fait que le gouvernement assume plusieurs responsabilités : il réglemente, il contribue au développement de tous les secteurs et il veille à la protection de l’environnement ainsi qu’à la saine alimentation. Il établit des normes touchant la salubrité et la qualité nutritionnelle des aliments.
 
Cette politique propose 4 orientations, avec des objectifs et des pistes de travail :

  1. Une offre de produits répondant aux besoins des consommateurs
  2. Des entreprises prospères, durables et innovantes
  3. Des entreprises attractives et responsables
  4. Des territoires dynamiques contribuant à la prospérité du bioalimentaire

 
En voici quelques-unes qui intéressent Protec-Terre :

  • Valoriser les produits bioalimentaires d'ICI
  • Soutenir l’accès et l’offre d’aliments de qualité favorable à la santé
  • Encadrer l’utilisation des pesticides
  • Développer la production biologique
  • Réduire le gaspillage et les pertes alimentaire
  • Pérenniser les terres agricoles pour les générations futures
  • Mettre en valeur les terres en friche

 
Parmi les pistes de travail de la 4e orientation, celles-ci nous permettent de pouvoir compter sur une collaboration du gouvernement :

  • Poursuivre le suivi et l’analyse de l’évolution de la propriété foncière agricole
  • Explorer des pistes de solutions à long terme relativement à la taxation foncière agricole

 
Cette politique nous permet d’espérer beaucoup de changements positifs.
 
Va-t-elle survivre au changement de gouvernement ?
 
Elle ne semble pas offrir d’ouverture vers des « quotas » de production pour les petites entreprises (poules, œufs etc.).
 
Cependant, elle ouvre des possibilités d'agir sur l’usage des pesticides, sur la création de nouvelles entreprises locales et le développement de productions autres que la monoculture.
 
Si vous voulez en savoir plus, le document complet est disponible sur le site du MAPAQ.

 - Marinette Billaud